Ginger, Antón et Nelah
pratiquent le surf depuis tout petits aux îles Canaries, où ils sont nés.

Leurs parents, iliens eux aussi et amateurs de ce sport, ont organisé leur vie autour du surf et ce que représente ce mode de vie. Pour eux, bien davantage qu’un sport, c’est une façon de vivre, une manière d’interagir avec l’environnement, une aventure, un jeu.

Le surf, ce n’est pas comme le football ou le basket, où l’on se retrouve et joue toujours sur le même terrain, avec des aires biens délimitées et un cercle parfaitement dessiné au centre.

Les conditions du surf changent au gré des saisons, des jours, voire même des vagues. Elles dépendent du vent et des marées, de la houle, de la température de l’eau, du type de vague...

Et tout comme il n’y a pas deux vagues identiques, aucun surfeur n’est identique à un autre. Chacun possède son style et sa manière.

Antón et Nelah profitent des vagues comme un prolongement de leur cour de récréation, comme une partie de leur vie quotidienne. Sur le sable ou dans l’eau, le surf est un outil pour jouer et s’amuser avec leurs amis.

Ginger prend également plaisir aux compétitions, elle en aime les défis, l’entrainement et l’adrénaline qu’elles suscitent.

Il s’agit d’être en contact avec la nature, de comprendre et de respecter les océans et, surtout, de partager la joie de glisser sur les vagues.